La Ronde des Dépités


Un auteur, trois comédiens, vingt-quatre personnages… Une machine de théâtre baroque, cocasse et insolente. Fraîches ingénutheatre Aurelie 391es et matrones désabusées, vieux barbons et lestes serviteurs défilent dans un carrousel fantasque.

 

Pour ce spectacle, une initiative de théâtre populaire née de manière assez spontanée d’une expérience de déambulation dans le métro parisien, nous avons réuni des textes de Molière pour parler des rapports entre les hommes et les femmes, des mariages arrangpour site 11 - Copieés, de la condition féminine…
Nous avons travaillé sur une structure fragmentaire à la manière de la Ronde de Schnitzler : : des couples emblématiques des différents étages d’une société défilent dans un espace commun. Cette forme – la ronde, le manège – nous a paru propice à mettre en valeur le côté « démocratique » de cet auteur, sa capacité à croquer des personnages de toutes catégories sociales, saisissant chez chacun la langue et les attitudes. Pour la rendre joyeuse et dynamique, nous avons emprunté des éléments de Commedia Dell’arte, notamment un Arlequin, qui fait le lien avec le public.
Pour aller à la rencontre de tous, nous avons fait ce spectacle léger et adaptable ; construit sur une forme fixe de 55 min, il s’offre aussi en adaptation à la déambulationDéambulation 26 Couleurs - photo Vincent DARFEUIL dans tous types de lieux. (cliquez sur la photo)
Empruntant l’impertinence du troubadour, nous souhaitons inviter le spectateur à prêter l’oreille pour des alexandrins, à se laisser surprendre par la mécanique de la farce, à déguster des petits bouts d’insolence. A rire d’une parole vieille de plusieurs siècles, et qui aujourd’hui encore fleurit, éructe, continuant d’épingler les travers inchangés de nos modes de fonctionnement…
La création du spectacle a été accueillie en résidence par la MJC de Noisiel, où sa première a eu lieu le 09/11/13.
 Téléchargez le dossier de présentation
     

LA RONDE DES DEPITES

Avec Ambre KUROPATWA, Xavier DEPOIX et Aurélie MEST
Textes : Molière – scènes extraites entre autre de Dom Juan, le Médecin Malgré Lui,  les Précieuses ridicules, Georges Dandin, l’Ecole des Femmes, le Dépit amoureux
Montage de textes : Sabine COQUAND et Aurélie MEST
Costumes : Marion GOUTI et Luisa LEBRUN
Masque réalisé sous la direction de Stefano PEROCCO
Décor : Cie Viens Voir en Face
Conseils musique et danse : Patrick RIVIERE
Conseils Commedia Dell’arte : Eleonora ROSSI et Holly CLEGG
Collaboration artistique : La Compagnie Mécanique, Marie GO, Antonin DARFEUIL, Mélanie YON.
Mise en scène : Aurélie MEST

 

LIEUX OU LA RONDE A ETE REPRESENTEE :
– MJC de Noisiel, 77 (avec entre autres, la présence d’élèves du collège du Luzard, du lycée René Descartes, du collège Pablo Picasso, du collège Jacques Prévert de Noisy-le-Grand, du lycée professionnel Fançoise Cabrini)
– L’Alexandrin, à Montreuil, 93
– Le collège Louis Armand, à Savigny-le-Temple, 77
– La salle des Fêtes de Nemours, 77 (pour des élèves du lycée Bezout et du collège Balzac)
– Le Foyer Rural de Château-Landon, 77 (pour les élèves du collège Pierre Roux)
– L’Espace Culturel des 26 Couleurs, en ouverture du Festival des Rencontres du Théâtre de la Jeunesse, Saint-Fargeau-Ponthierry, 77.
– Le Château de Champs-sur-Marne, 77 à l’occasion des Portes du Temps (événement jeune public) 2014 puis en tout public.
– Le Festival d’Aurillac (Compagnie de Passage).
– Le Centre Social et Culturel Georges Brassens, Champs-sur-Marne, 77.
– Le lycée Institut Notre-Dame de Saint-Germain-en-Laye, 78.
– Le Château de Maisons-Laffitte, 78 (à l’occasion des Portes du Temps 2015).
– La Ville de Maule, 78 (Festival L’Aire du Folk).