Spectacles

 

 PEER GYNT (2016, en exploitation)

Dans sa recherche de formes artistiques susceptible de rassembler les générations, Viens Voir en Face voulait travailler sur un conte… Le texte d’Ibsen, « poème dramatique » à la fois sublime et hilarant, est uneaffiche-version-internet plongée dans la mythologie norvégienne. Il raconte le parcours initiatique d’un anti-héros, vaurien vaniteux, affabulateur fabuleux, mais qui a le don de transformer la réalité par ses mensonges…
Ce spectacle, destinée aux salles équipées, a recours aux techniques de la marionnette, du masque, de la vidéo et de l’ombre. Il a vu le jour le 13 octobre 2016 à la Nef-Manufacture d’Utopies.

 

 

MES BEAUX OISEAUX (2016, en exploitation)

Envolées d’un travail de recherche animé par Jean-Louis Heckel et Sarah Helly à la Nef – Manufacture d’Utopies, deux oiseauPhotos Beniko Tanakax poètes ont rencontré une clarinette. Soit une forme artistique déambulatoire que Viens Voir en Face a déployé d’abord en marge du Festival de Marionnettes de Charleville-Mézières (travail sur le Haïku), puis, en collaboration avec des Monuments Nationaux du Berry, sur la poésie de Charles d’Orléans pour 7 représentations à l’été 2016.
A suivre…

 

LA RONDE DES DEPITES ( 2013, en exploitation)

Pour notre première création, nous avons choisi des textes de Molière, séduits par l’idée que ses œuvres, classées domaine public, nous affiche première La Ronde des Dépitésappartiennent à tous, qu’elles sont une richesse collective.
La Ronde des Dépités est un jeu de pistes théâtral. C’est un travail interactif sur la proximité entre l’acteur et le spectateur, une forme tout terrain qui flirte avec la tradition de la Commedia Dell’Arte, mais aussi avec les écritures de rue contemporaines.
C’est encore une réflexion sur la condition féminine, les mariages arrangés, la lutte des classes…
Ce spectacle a fêté sa quarante-cinquième le 18 septembre 2016.

 

 

 

LES FORMES EPHEMERES (petits et gros bouts de théâtre partagés en atelier)

Les journées d’action culturelle et les partenariats au long cours avec les institutions sont l’occasion de mettre en place des formes artistiques plus ou moins éphémères avec les participants. Dans certains cas nous allons jusqu’à la création de spectacles qui servent ensuite de médias de rencontre avec l’établissement voisin ou le tout public.